Vent de Raison

Le vent tourne pour les éoliennes en Hauts-de-France

Un observatoire de l’éolien qui recense le moindre mât de la région: voilà le point de départ de la stratégie des élus régionaux, dans leur combat contre les éoliennes.La région Hauts-de-France est la première productrice d’énergie éolienne de France. Il y a des podiums dont je me passerais bien…», peste Xavier Bertrand. Ces éoliennes, qui poussent presque mieux que les pommes de terre et les betteraves dans notre région, et qui «défigurent le paysage d’un territoire qui se veut touristique», ont eu raison de l’indulgence du président de la Région. Ce 29 juin, l’élu et son vice-président en charge de la transition écologique, Philippe Rapeneau, lançaient donc l’observatoire de l’éolien, en présence d’élus et d’associations, concernés par le sujet. En pratique, il s’agit d’une carte interactive et évolutive, qui recense l’ensemble des éoliennes construites, ou dont les projets sont en cours. L’objectif: «que les gens puissent mesurer l’ampleur de l’éolien dans notre région», explique Xavier Bertrand. Créer un choc visuel, en quelques sortes. Cet observatoire n’est en fait que le point de départ de la stratégie «anti-éolienne», que les élus veulent développer. «Je ne voulais pas de moratoire éolien, car je veux une suspension définitive des projets», affirme le président. Mais pour convaincre l’Etat de changer lui-même sa stratégie, il a fallu apporter des solutions. «Nous proposons de remplacer les kW de l’éolien par de l’énergie produite par le solaire, la méthanisation, l’hydraulique ou encore la marémotrice. Etant région agricole et maritime, notre potentiel de développement de ces énergies renouvelables est très fort.» Les objectifs climat, air, énergie sont inscrits dans le futur Schéma d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (Sraddet). La Région va donc aider au financement des projets d’énergies renouvelables. «Les friches industrielles, par exemple, pourraient être transformées en fermes photovoltaïques. » Elles espèrent que ses propositions aboutiront à des évolutions législatives au niveau national. «Nous voudrions que les préfets soit obligés de refuser la construction d’un parc lorsque l’avis conforme des concernés du territoire est négatif.»

Lire l'article sur : reussir.fr
>> Le vent tourne pour les éoliennes en Hauts-de-France