Vent de Raison

CWAPE trajectoires et taux d'octroi des certificats verts

La CWaPE, dans son avis du 16 septembre 2013, brouille les cartes de l’éolien industriel en Wallonie.

La CWaPE, dans son avis du 16 septembre 2013, brouille les cartes de l’éolien industriel en Wallonie

Suite à ses décisions du 11 juillet 2013 d’implanter une puissance éolienne de 3800 GWh/an sur base d’une carte « positive » actuellement soumise à enquête publique, le gouvernement wallon a demandé à la CWaPE (organisme régulateur de l’énergie électrique) de produire une analyse de la faisabilité de cette décision prise à la hâte.

L’examen de cette analyse montre que la CWaPE, placée entre les différentes contraintes qui s’exerce sur elle (pression politique, lobby éolien, tentative de respecter son obligation d’autonomie de jugement, nécessité « de survie » de ne prendre aucune position qui ne puisse être modifiée par la suite, etc.) a produit un document qui :

  • Présente les faits sans indiquer leur conséquences immédiates en terme de déploiement des parcs éoliens. Particulièrement notoire le tableau de la page 3 montrant ce que Vent de Raison ne cesse de clamer depuis plus d’un an, à savoir que les projets de parcs éoliens actuellement en cours de préparation par les promoteurs dépassent largement la puissance de 3800 GWh/an.
  • Crée un brouillard épais concernant des éléments aussi essentiels que la valeur future des Certificats Verts éoliens (CV) ou la durée de vie des contrats d’accès aux CV.
  • Laisse dans l’inconnu de nombreux coûts collatéraux de l’éolien (tarifs d’injection, coût du « curtailment », investissements dans les réseaux, etc.) qui contribueront lourdement à l’augmentation de la facture d’électricité des consommateurs.

Il est évident que l’avis de la CWaPE sera lu par le gouvernement wallon comme un feu vert (au mieux, clignotant orange) pour sa désastreuse politique éolienne.

Cet état des choses est extrêmement regrettable et dommageable à un moment où le gouvernement wallon, mené par MM. Nollet et Henry, fait le « forcing » pour amener le parlement wallon à voter un paquet de « décrets éoliens » (carte et cadre) avant les élections de mai 2014.

pdfCWAPE avis sur les trajectoires et taux d'octroi CV